Comment choisir une thérapie complémentaire?

De nos jours, nous avons accès à un très grand nombre de thérapies possibles et il est parfois difficile de faire son choix.

Afin d’éviter de tomber sur des charlatans qui au mieux vous feront perdre votre argent et au pire vous feront beaucoup de mal, renseignez-vous toujours sur le sérieux de la personne concernée. Et faites marcher votre intuition.

Dans le domaine de la guérison, qu’elle soit physique, émotionnelle, mentale ou spirituelle, il est très important de comprendre que ce n’est pas le thérapeute ou la technique qui va vous guérir.

Le thérapeute propose un moyen, cela peut être des mouvements, de l’énergie, une machine, des idées ou des substances chimiques, mais au final ce sera toujours votre propre force de vie qui va intégrer ou non cette aide pour parvenir à la guérison. C’est vous qui guérissez avec l’aide du thérapeute, et non le thérapeute qui vous guérit.

D’où l’importance essentielle d’être prêt à guérir et d’être en accord avec la méthode proposée.

Je vois déjà des protestations : « Mais comment pourrait-on ne pas être d’accord de guérir, cela n’a pas de sens ? »

Il faut savoir que la maladie n’est jamais là par hasard, mais qu’elle à toujours quelque chose à nous apprendre  (le mal a dit…). Parfois, à un niveau inconscient, il nous reste encore quelque chose à comprendre, à expérimenter au travers de cette maladie ou de cette difficulté, et ce n’est tout simplement pas encore le moment de s’en séparer.

Certaines personnes vont se retrouver immobilisées suite à un accident ou à un blocage inexplicable car elles ont besoin de ce temps d’arrêt pour réfléchir à leur situation ou tout simplement pour se reposer. Une maladie contagieuse sera peut-être une bonne aubaine pour tenir les autres à distance et vous donner un peu d’espace salutaire.

Parfois aussi, la maladie apporte un bienfait que l’on pourrait qualifier de bénéfice secondaire. Certaines personnes ne savent pas comment établir de saines relations avec les autres, et leurs plaintes sont le seul moyen qu’elles ont trouvé pour obtenir un peu d’attention. « Je suis malade, donc on s’occupe de moi. » Ou alors c’est un moyen pour manipuler son entourage. « Tu ne peux pas me quitter dans l’état où je suis… »

Avant de choisir une technique, demandez-vous en premier lieu si le concept vous plait et vous paraît crédible. Il faut que vous puissiez croire à la pertinence du traitement et aux possibilités qu’il vous offre. Si vous y allez à contrecœur  pour faire plaisir à une connaissance, il y a peu de chance que cela fonctionne. Certaines personnes ne croient qu’aux médicaments concrets et considèrent les approches énergétiques comme du charlatanisme, par exemple.

Ensuite demandez-vous si vous souhaitez une méthode rapide qui ne demande que peu de séances ou si au contraire vous ressentez le besoin d’être accompagné sur le long terme afin de pouvoir partager votre ressenti, évoluer à votre rythme et effectuer un travail de fond. Si certains petits malaises sont très vite soulagés, d’autres problèmes plus profondément ancrés vont demander un investissement sur la durée.

Etablissez si vous avez besoin d’un support physique comme la phytothérapie, les fleurs de Bach, l’homéopathie ou la nutrithérapie par exemple.

Les fleurs de Bach sont des élixirs liquides. Chaque bouteille contient l’énergie vibratoire d’une plante particulière. Ces vibrations ont la capacité d’entrer en résonance avec nos états d’âme. Une fois la bonne fleur choisie, sa vibration va peu à peu harmoniser l’état d’âme problématique.

L’homéopathie se base sur le principe des similitudes. On choisit une substance qui à dose importante est capable de créer un malaise, et on la dilue jusqu’à ce que la dose ne soit plus nocive mais au contraire curative.

La phytothérapie utilise tout ou partie d’une plante pour en faire des remèdes. Les formes sont très variées (tisanes, gélules, gouttes, baumes, huiles essentielles, cataplasmes etc.).

Prendre des granules ou confectionner des tisanes est un acte concret qui permet de bien ancrer le processus de guérison dans le quotidien et de visualiser la progression. Le patient est véritablement acteur de son traitement.

Les thérapies énergétiques comme le Reiki ou le magnétisme, par exemple, sont d’une approche très simple. Il suffit de laisser le praticien agir et il n’y a rien d’autre à faire entre les séances.

Pour donner du Reiki, le praticien canalise l’énergie de l’Univers et la transmet au patient, qui sera libre de l’accepter ou de la refuser. Cette énergie s’applique spontanément là où il en a besoin et dans la quantité nécessaire. Il n’y a aucune volonté imposée et le patient fait pleinement confiance à l’énergie de vie universelle.

Dans le cas du magnétisme, le praticien va volontairement diriger l’énergie au moyen de passes énergétiques. Certains utilisent leur propre énergie. Là aussi le patient n’a rien à faire, il se contente de recevoir.

Il se peut aussi que vous soyez attiré par les approches purement mentales comme l’hypnose ou la psychothérapie.

La psychothérapie relève de plusieurs écoles ayant des approches différentes. S’il existe des approches très brèves pour régler notamment les cas de traumatismes récents, la démarche s’inscrit en général sur le long terme. Il est donc particulièrement important de se renseigner sur la méthode et de trouver un thérapeute en qui on a toute confiance.

L’hypnose est une excellente méthode pour mobiliser ses ressources. Il faut savoir que l’on ne dort pas, mais qu’au contraire on est en état d’hyper vigilance. Cet un état de dissociation que l’on pratique tous les jours, notamment quand on conduit une voiture tout en pensant à ses futures vacances. Une partie de vous a surveillé la route pendant que l’autre se promenait à l’autre bout du monde.

Il est possible de suivre régulièrement des séances avec un praticien, mais aussi d’apprendre à s’auto-hypnotiser pour être indépendant.

Si vous désirez que l’on travaille directement sur votre corps physique, vous pouvez vous tourner vers les techniques de toucher.

Choisissez les massages, sportifs ou relaxants suivant les besoins. Un moment rien que pour soi où on se laisse prendre en charge. Le corps a besoin de récompenses, et le massage est un excellent moyen d’accroître son bien-être.

La réflexologie considère que le corps entier est représenté dans ses extrémités. Le travail sur les pieds est le plus connu, mais il y a aussi les oreilles, les mains et le visage. En massant certains points bien précis, on stimule les organes qui y sont associés.

Si c’est l’approche technologique qui vous attire, vous pouvez par exemple vous tourner vers la bio-résonnance ou la chromothérapie.

Dans le cas de la bio-résonnance, la machine absorbe les ondes émises par les parties malades du corps et les transforme pour les retourner en ondes curatives.

Dans la chromothérapie, on fait passer une lumière à travers un filtre coloré. L’énergie de la longueur d’onde de la couleur va harmoniser les parties du corps en souffrance.

Parfois vous ressentirez le besoin de vous faire accompagner, de pouvoir partager vos soucis avec un thérapeute neutre et de vous sentir écoutés et soutenus. Le réconfort ainsi obtenu aura ainsi plus d’importance que la thérapie elle-même. Très souvent, le simple fait de pouvoir « vider son sac » auprès d’une personne neutre qui ne vous juge pas peut suffire à régler définitivement un problème.

Si vous n’éprouvez pas particulièrement le besoin de partager et désirez devenir autonome, choisissez plutôt les cours et séminaires qui vont vous apprendre comment devenir indépendant. Vous pouvez par exemple apprendre à pratiquer l’auto hypnose ou suivre une formation sur les huiles essentielles.

Il existe encore bien d’autres thérapies et je n’ai mentionné ici que celles que je connais le mieux. N’hésitez pas à être curieux et à vous renseigner. Plus on connaît de choses, mieux on peut choisir en connaissance de cause. 

Il faut aussi savoir que vos besoins changent au fil du temps, au fur à mesure que vous évoluez. Il se peut qu’une technique vous convienne pour un temps puis que vous ressentiez le besoin de passer à autre chose. Ou alors que la technique soit la bonne, mais que le praticien ne vous convienne pas, tout simplement.

Faites-vous confiance, suivez votre intuition. Et si la méthode choisie ne répond pas à vos attentes, essayez autre chose, tout simplement.

Si vous connaissez une personne qui a besoin de soins, vous pouvez lui présenter la méthode qui vous a été bénéfique. Mais ensuite ce sera à elle et à elle seule de décider si elle veut s’engager ou pas dans le processus. Chacun a des besoins différents, et il ne faut jamais essayer de convaincre les autres à tout prix.

Toutes les thérapies sérieuses proposent des approches valables. Il faut juste trouver celle qui vous convient à ce moment précis de votre vie.

 

By | 2017-08-11T14:01:25+00:00 août 11th, 2017|Blog|0 Comments

Laisser un commentaire

*